Centre de services scolaire de Laval

Aller à la page d'accueil

Centre de services scolaire de Laval

L’exposition à l’horreur chez les jeunes

L’exposition à l’horreur chez les jeunes

  • Écoles secondaires
  • 26 octobre 2021

Ce mois-ci, vos enfants peuvent être témoins de toute forme d’horreur, principalement lors de la fête de l’Halloween. Il est donc important de rester vigilant face au contenu auquel votre enfant peut être exposé selon son âge. Des répercussions sont possibles lorsqu’un enfant visionne du contenu inapproprié : cauchemar, anxiété, insécurité, mais pire encore, banalisation de la violence, baisse d’empathie, hausse des comportements agressifs, etc.

Sachant que les enfants reproduisent souvent les scènes de leur film ou de leurs séries préférées, il est essentiel de les encadrer et de leur faire prendre conscience des jeux qu’ils peuvent reproduire dans la cour d’école et des incidences sur les autres élèves. Ce n’est pas tous les enfants qui réagissent de la même façon lorsqu’ils passent de l’imaginaire à la vie réelle.

Nous tenons d’ailleurs à sensibiliser les parents à la grande popularité de la série Le jeu du calmar (Squid Game) diffusé sur Netflix. Cette série s’adresse aux personnes de 18 ans et plus en raison de son contenu violent qui utilise des jeux anodins comme toile de fond. Nous savons que la grande majorité des parents font le nécessaire pour que leurs enfants ne soient pas exposés à du contenu inapproprié pour leur groupe d’âge. Cependant, la grande popularité de cette série a fait en sorte d’étendre sa portée à des publics plus vulnérables.


Voici quelques conseils utiles pour les parents :

À QUOI ÊTRE ATTENTIF COMME PARENT ?

  • Être attentif au phénomène et aux indices laissant croire que votre jeune pourrait avoir été exposé à du contenu inapproprié (comportements violents, propos incitatifs quelconques, etc.) ;
  • Être sensible aux signes de détresse et aux symptômes qui pourraient apparaître chez votre jeune, tel que l’isolement, l’anxiété, les sautes d’humeur, un changement dans les comportements sociaux, etc.

QUOI FAIRE COMME PARENT?

  • En cas d’inquiétude, interpeller un professionnel du milieu scolaire (travailleur social, psychoéducateur, enseignant, infirmière scolaire, etc.) ou le service de consultation psychosociale Info-Social au 811 (faites le 2).
  • Faire preuve de vigilance quant au contenu visionné par votre enfant sur les différentes plateformes en ligne, par exemple en sécurisant les comptes ou en modifiant les paramètres de visionnement, ou en regardant avec eux le contenu et en en discutant ouvertement.
  • Parler de la violence dans les médias avec les enfants.
  • Voici quelques pistes :
     Demander aux enfants qu’est-ce que la violence ;
     Discuter de la manière dont la violence est utilisée dans différents médias ;
     Discuter des raisons expliquant la présence de violence dans les médias et l’attrait qu’elle produit ;
     Déterminer si les gens sont de plus en plus désensibilisés à la violence dans les médias ;
     Etc.
  • Demeurer attentifs aux conflits interpersonnels et aux comportements agressifs, discuter avec votre enfant du climat scolaire à l’école et lui rappeler vers qui se tourner à l’école pour demander de l’aide : travailleur social, psychoéducateur, enseignant, infirmière scolaire, etc.

Haut de page

Inscrivez-vous à l'infolettre

Merci! Votre adresse courriel a bien été enregistrée

Oops! Une erreur est survenue, merci de réessayer plus tard

Vous êtes déjà inscris à l'infolettre.