Centre de services scolaire de Laval

Aller à la page d'accueil

Centre de services scolaire de Laval

Trois jeunes élèves souriants du secondaires assis dehors devant une école.

L’École secondaire de demain

Consultation sur les actes d’établissement en cours!

Voir les détails.

La démarche, en bref

La démarche de l’École secondaire de demain vise 2 objectifs :

  1. Soutenir la réussite des élèves.
  2. Répondre aux enjeux liés à l’augmentation importante du nombre d’élèves au secondaire dans les prochaines années.

Cette démarche découle de 2 grandes orientations :

  • Permettre d’offrir un enseignement de la 1re à la 5e secondaire dans toutes nos écoles.
  • Proposer des projets d’enrichissement pédagogique diversifiés, accessibles à tous et favorisant l’inclusion.

Pourquoi entreprendre cette démarche maintenant?

Des écoles pleines, des changements inévitables pour 2023-2024

À Laval, au cours des dernières années, le nombre d’élèves à scolariser a explosé, principalement au primaire et l’enjeu se ressent désormais au secondaire où les espaces disponibles se font de plus en plus rares pour accueillir les nouveaux élèves.

Nous offrons de l’enseignement au secondaire dans 10 écoles régulières* :

  1. École d’éducation internationale de Laval
  2. Poly-Jeunesse
  3. Curé-Antoine-Labelle
  4. L’Odyssée-des-Jeunes
  5. Horizon Jeunesse
  6. Saint-Martin
  7. Saint-Maxime
  8. Mont-de-La Salle
  9. Georges-Vanier
  10. Leblanc

*Sans compter nos écoles à volet particulier ou spécialisées comme Alphonse-Desjardins, Jean-Piaget, le Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval et de la Mosaïque qui ne sont pas visées par la démarche de l’École secondaire de demain. 

D’ici 2023-2024, nous devrons accueillir environ 1000 élèves de plus. Nos écoles débordent déjà. Ce n’est donc pas 1000 places que nous devons combler, mais 4000 pour contrer le débordement actuel.

Agir en ajoutant des espaces aux 4 coins de Laval

  • Construction d’une nouvelle école secondaire dans le secteur Pont-Viau/Laval-des-Rapides.
    • Ouverture prévue à la rentrée 2023. Capacité d’accueil: jusqu’à 2 000 élèves.

 Cette école permettra également de soulager les écoles qui débordent. 

  • Réaménagement de plusieurs espaces à même les sites actuels de certaines de nos écoles secondaires pour soulager les écoles qui débordent et accueillir les nouveaux élèves.
    Plusieurs espaces seront disponibles à compter de la rentrée scolaire 2023.

4 sites visés par ces changements aux 4 coins du territoire lavallois : 

Le changement en 2023 est inévitable.

Nous souhaitons donc faire au mieux pour répondre à notre mission, celle de favoriser la réussite de nos élèves. Voilà pourquoi nous entreprenons la démarche de l’École secondaire de demain.

 

Soutenir la réussite des élèves

C’est ce qui doit guider nos actions dans le changement. Pour ce faire, nous nous appuyons sur les résultats des plus récentes recherches en la matière.

Notre taux de diplomation et de qualification ne cesse d’augmenter et a connu un bond fulgurant au cours des dernières années.

En 8 ans, notre taux de réussite à connu une augmentation de près de 15 %!

Mais cette courbe de croissance tend à se stabiliser avec le temps.

Et c’est pourquoi chaque élève de plus qui réussit a toute son importance. Nous avons ce devoir d’aller chercher chaque élève de plus qui peut obtenir un diplôme ou une qualification.

C’est notre mission et nous avons un objectif à atteindre : Qualifier ou diplômer 90 % de nos élèves d’ici 2030.

 

  • C’est pourquoi chaque effort en ce sens compte. 

  • C’est pourquoi nous devons mettre en place les meilleures pratiques.

  • C’est pourquoi nous nous intéressons tant aux données probantes, à ce que la recherche peut nous démontrer.

  • Parce que nous avons le mandat de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour permettre à tous nos élèves de réussir.

  • Et c’est pourquoi nous lançons cette importante démarche qu’est l’École secondaire de demain.

 

Pourquoi nos écoles devraient-elles offrir tous les niveaux?

Parce que la recherche a démontré que les transitions pendant le parcours scolaire ont un impact négatif sur la réussite des élèves. En offrant des écoles de la 1re à la 5e secondaire, on limite les transitions pour l’élève en plein cœur de son adolescence où les changements sont déjà nombreux et à un moment où il devra faire ses premiers choix professionnels.

  • Les écoles de cycle ajoutent une transition supplémentaire pour l’élève et sa famille (changement d’école et d’environnement).
  • Chaque fois qu’un élève transite d’une école à l’autre, il y a des conséquences au niveau de la réussite éducative. Pour un élève en difficulté, il peut y avoir une perte jusqu’à 6 semaines de la disponibilité cognitive (pas propice ou peu réceptif aux apprentissages). Wren, Stephanie D, 2003
  • Une transition peut faire augmenter l’anxiété, principalement chez les filles.

Une image vaut mille mots

Facteurs qui influencent la réussite scolaire selon les travaux de J. Hattie, 2015

   

Plus on est haut dans cette pyramide inversée, plus on favorise la réussite. Lorsqu’on se retrouve dans le bas, dans les éléments négatifs qui sont illustrés en rouge, il s’agit d’éléments qui ont un impact négatif sur la réussite des élèves. La mobilité est le dernier élément de cette pyramide et c’est précisément pourquoi nous souhaitons limiter les transitions pour les élèves.

Effets positifs d’une école de la 1re à la 5e secondaire

  • Un appui à l’apprentissage et un suivi accru de l’élève pendant ses 5 années au secondaire par un groupe stable d’intervenants et par des enseignants qui le connaissent et le reconnaissent.
  • Facilité à établir des projets particuliers en continuité.

→Les enseignants peuvent travailler plus facilement en concertation, développant des pratiques, un langage, une communication et un code de correction commun.

→Fréquenter son école de quartier et y demeurer tout au long de son parcours secondaire permet de développer un sentiment de fierté et d’appartenance chez l’élève, mais aussi, au sein de son milieu familial. Les parents tendent vers plus d’implication et d’investissement envers l’école, au cœur de leur quartier.

→Les élèves de 1re et 2e secondaire en difficulté ont plus de risque de décrocher lors d’un changement d’école.

Tous les élèves seraient concernés par les effets de la transition, même à un faible degré. La plupart du temps, les impacts négatifs sont de courte durée et relativement de faible ampleur. Toutefois, pour un certain nombre d’adolescents, les difficultés sont plus importantes (MELS, 2012). Les filles, les élèves à risque et ceux issus de milieux moins favorisés seraient particulièrement touchés. En outre, plusieurs élèves rencontreraient d’importantes difficultés d’adaptation à leur nouvel environnement scolaire, alors que le développement des compétences en lecture et en mathématique se poursuit à un rythme ralenti (Chouinard, 2014). Il est démontré que les actions pour contrer le décrochage seraient plus efficaces si l’ensemble des intervenants concentraient leurs efforts dans une communauté bien ciblée, autour d’une école vue comme un milieu de vie.

→La dynamique d’une école secondaire se mesure davantage par le nombre d’élèves par niveau que le nombre total d’élèves dans l’école.

  • En permettant aux écoles d’offrir la 1re à la 5e secondaire, on observera une certaine facilité à mettre en place un alignement vertical (planification de 1re à 5e sec.) et horizontal (sur un même niveau) du curriculum, puisque le nombre d’enseignants par niveau est moins élevé (George, 2005 ).
  • La recherche démontre également que pour les plus grandes écoles, la collaboration entre enseignants est plus simple car ils sont moins nombreux par niveau (George, 2005).
  • Des études ont montré que les écoles avec plus de niveaux scolaires par établissement (c.-à-d. moins de transitions) sont plus propices non seulement à un rendement scolaire plus élevé, mais aussi à une meilleure assiduité, estime de soi et attitudes envers l’école, avec moins de suspensions et de problèmes de comportement, indépendamment du statut socioéconomique (Alspaugh, 1999) (Offenberg, R.M. (2001).
  • On affirme aussi que le nombre total d’élèves dans une école ne représente qu’un aperçu partiel de la dynamique interne, le nombre d’élèves inscrits par niveau est une mesure plus juste.

Les grandes étapes de la démarche de l’École secondaire de demain


-Consultations

-Présentation du plan de déploiement

Les consultations

Nous sommes allés et nous irons à votre rencontre lors de consultations portant sur des sujets bien précis. Voici ce qui a été fait et ce qui est à venir.

Consultations

Consultation sur les Actes d’établissement | Automne 2021

Rappel de la démarche de l’École secondaire de demain :

Vise 2 objectifs :

  1. Soutenir la réussite des élèves.
  2. Répondre aux enjeux liés à l’augmentation importante du nombre d’élèves au secondaire dans les prochaines années.

Découle de 2 grandes orientations:

  1. Offrir un enseignement de la 1re à la 5e secondaire dans toutes nos écoles.
  2. Proposer des projets d’enrichissement pédagogique diversifiés, accessibles à tous et favorisant l’inclusion.

À nouveau, nous irons à votre rencontre lors de notre prochaine consultation en vue de modifier les actes d’établissement de certaines de nos écoles, afin de leur permettre d’offrir du secondaire 1 à 5 à compter de la rentrée scolaire 2023-2024.

Qu’est-ce qu’un acte d’établissement?

Définition: Une école ou un centre acquiert son existence par son acte d’établissement délivré par le centre de services scolaire. Cet acte détermine les principaux attributs de l’établissement, son nom, son adresse ainsi que l’ordre ou les ordres d’enseignement qui y sont dispensés. Il détermine également les locaux et immeubles que le centre de services scolaire met à la disposition de l’établissement.

-Source: Ministère de l’éducation du Québec

1re étape pour répondre à nos objectifs:  Permettre à toutes nos écoles secondaires d’offrir de la 1re à la 5e secondaire.

Pour ce faire, nous devons convertir nos écoles de cycle (c’est-à-dire les écoles qui offrent seulement la 1re et la 2e secondaire ou seulement la 3e, 4e et 5e secondaire) en écoles qui offriront tous les niveaux.

Ceci implique donc la modification des actes d’établissement de 6 écoles :

  • Poly-Jeunesse, l’Odyssée-des-Jeunes et Saint-Martin (1re et 2e secondaire)
  • Curé-Antoine-Labelle, Horizon Jeunesse et Saint-Maxime (3e à la 5e secondaire)

Nous irons donc à votre rencontre cet automne, pour vous consulter sur les actes d’établissement.

Voir tous les détails et s’inscrire à la consultation.

 

Consultation sur les aires de desserte et les arborescences | Hiver 2022

Qu’est-ce qu’une aire de desserte ou une arborescence?

Les aires de desserte et les arborescences déterminent quelle école est assignée à quel élève, selon le lieu de résidence de celui-ci. Le territoire de Laval étant composé de plusieurs secteurs, chacun de ces secteurs est découpé afin de former des territoires géographiques, soient les aires de desserte et les arborescences. Chacun de ces territoires est desservi par une ou plusieurs écoles.

Pourquoi les revoir?

Ces territoires devront être revus pour la rentrée scolaire 2023-2024 puisque de nouveaux espaces seront créés pour les élèves du secondaire, notamment avec l’ouverture de la nouvelle école secondaire de Pont-Viau/Laval-des-Rapides. Cette opération est donc nécessaire chaque fois qu’une nouvelle école ouvre ses portes ou lors d’un agrandissement important d’un établissement existant.

Ainsi, les conseils d’établissement des écoles primaires et des écoles secondaires seront consultés au cours de l’hiver 2022 à ce sujet. Plus de détails sont à venir.

Consultez les arborescences actuelles.  

Votre vision pour les écoles secondaires de demain | Automne 2020

En novembre 2020, nous sommes allés virtuellement à votre rencontre pour vous présenter ce qu’est la démarche de l’École secondaire de demain.

Voici ce dont il a été question lors de ces 2 soirées :

  • De nombreuses données probantes issues de recherches scientifiques visant à favoriser la réussite des élèves étaient présentées.
  • Présentation des différents enjeux relatifs à la croissance de notre clientèle et de diverses propositions pour améliorer notre offre de service.

Hiver 2020 :

  • Lancement d’un sondage auprès des employés, des parents et des élèves du CSS de Laval, en collaboration avec la firme Léger.

Printemps 2021 :

  • Réception et analyse des résultats

→En savoir plus sur ces soirées et voir les faits saillants des résultats


Présentation du plan de déploiement

Au cours de l’année 2021-2022, un plan de déploiement du projet de l’École secondaire de demain sera présenté. L’idée est de trouver un équilibre entre notre volonté de limiter les transitions pour les élèves, mais aussi de limiter les autres impacts de ces changements (capacité d’accueil, stabilité des milieux, etc.)

-Préparation de l’offre pédagogique par les écoles

-Accompagnement des milieux

-Février 2023 : Période d’inscription

Projets pédagogiques particuliers et accompagnement des milieux

Il reviendra aux écoles de se pencher sur ce qu’ils ont envie d’offrir comme projets particuliers. La démarche de l’École secondaire de demain ne prévoit pas l’abolition de projets existants, au contraire. Nous souhaitons que les programmes mis en place par les écoles continuent à se vivre, au bénéfice des élèves. 

Le choix des projets particuliers revient directement à l’école et ceux-ci vivront et perdureront grâce à la volonté des acteurs des milieux. De nouvelles avenues pourront être envisagées avec les changements que proposent l’École secondaire de demain. Il en reviendra à chaque école de proposer des projets qui tiendront compte des expertises de l’équipe-école, de ses installations, de ses valeurs, le tout, afin d’en créer une offre de service à l’image de chacun des milieux. 

Parce qu’au final, l’École secondaire de demain, c’est dans la classe que ça se vivra! La recherche a démontré les bienfaits des programmes inclusifs et accessibles à tous, c’est donc à ce moment que nous nous intéresserons tout particulièrement à cet aspect.

En fonction des critères d’admission actuellement établis pour certains programmes, il sera essentiel d’avoir cette réflexion quant au maintien ou à la modification de ces critères d’admission, afin que nos programmes soient plus inclusifs, et ce, au bénéfice des élèves.  

Vous pouvez revoir la présentation qui a été faite en novembre 2020 pour comprendre les réflexions et en savoir plus ce que que dit la recherche.

Inscriptions dans les écoles secondaires pour l’année scolaire 2023-2024

Les inscriptions dans nos écoles se feront en février 2023. Les informations sur le fonctionnement seront diffusées une fois les étapes précédentes terminées. À l’heure actuelle, puisque de nombreuses décisions restent encore à être prises, il est impossible de vous donner les détails des inscriptions à venir pour l’année 2023-2024.


-Déploiement de l’École secondaire de demain dans les milieux

-Ouverture de nouveaux espaces au secondaire

Ouverture de nouveaux espaces au secondaire et déploiement de l’École secondaire de demain

Avec l’ouverture de nouveaux espaces au secondaire, nous croyons que c’est le moment idéal pour déployer dans les milieux l’École secondaire de demain lors de la rentrée scolaire 2023-2024. 


Au-delà de la recherche, nous avons une VISION

-École de proximité

-Rapprocher les familles des écoles

-Faire de l’école le cœur de son quartier

-Vie de quartier animée

La démarche que nous venons de vous présenter est en cohérence avec cette vision. Elle est également en cohérence avec les orientations de la Conversation publique sur l’école lavalloise de demain tenue en 2018 en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde. Cette vaste consultation citoyenne avait pour but de permettre aux citoyennes et citoyens, de toutes générations, de définir une vision forte pour l’école lavalloise et ainsi, assurer la réussite de tous. Vous nous avez donné votre avis et vous y avez nommé vos besoins et soulevé vos idées. 

C’est l’occasion d’offrir des écoles de proximité, aux élèves, aux familles, à la communauté.

De faire de l’école plus qu’un lieu d’apprentissage, d’en faire un lieu de rassemblement et d’échanges qui donne une couleur au secteur, qui définit sa communauté.

Une école telle le cœur d’un quartier.

L’école comme un lieu ouvert, flexible, vivant où il est important de maintenir l’équité dans les services offerts, autant dans les nouvelles écoles que les anciennes.

L’école où :

  • l’on redonne le droit aux élèves d’être marcheurs.
  • l’on veut favoriser des déplacements actifs pour réduire l’impact de la circulation autour des écoles.
  • il est important de favoriser, de développer et d’entretenir un sentiment d’appartenance non seulement à l’école, mais également à la communauté.
  • il faut s’assurer que les besoins et les capacités de chacun des élèves soit pris en compte dans l’offre de services pédagogiques et professionnels.
  • chaque élève pourra prendre part aux activités qu’il aime, qui le définissent, qui l’inspirent.
  • l’on connait l’élève, où il se sent bien et à sa place.
  • l’élève peut, indépendamment de ses parents, mais tout près de la maison, prendre part à des activités parascolaires où il peut se rendre par ses propres moyens, sans alourdir le quotidien familial et sa dynamique les soirs de semaine.
  • l’élève y développera son milieu de vie durant plusieurs années.

Vous vous êtes prononcés. Nous vous avons écoutés.

L’École secondaire de demain, c’est tout ça! 

Haut de page

Inscrivez-vous à l'infolettre

Merci! Votre adresse courriel a bien été enregistrée

Oops! Une erreur est survenue, merci de réessayer plus tard