Centre de services scolaire de Laval

Aller à la page d'accueil

Centre de services scolaire de Laval

Devenir enseignant au secteur jeunes

Vous souhaitez devenir enseignant au Centre de services scolaire de Laval?

Les candidats intéressés à faire le dépôt de leur candidature pour devenir enseignant au préscolaire, au primaire ou au secondaire doivent obligatoirement remplir une demande d’emploi en ligne.

Veuillez prendre note que la priorité d’embauche sera accordée au personnel enseignant possédant une qualification légale.

Seules les personnes dont la candidature est retenue seront contactées.

Merci de choisir le Centre de services scolaire de Laval!

Toutes les informations contenues dans cette page sont indiquées dans le document téléchargeable.

Qu’est-ce qu’une qualification légale?

La qualification légale d’enseignement est émise par le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ). Il existe trois types de qualification légale, notamment:

  • Le brevet et le permis d’enseigner sont délivrés aux personnes qui ont terminé une formation à l’enseignement, que ce soit au Québec ou ailleurs.
  • L’autorisation provisoire d’enseigner, délivrée aux personnes étudiant au baccalauréat ou à la maîtrise en enseignement au Québec.

Une personne sera autorisée à enseigner dans le ou les champs d’enseignement reconnus selon sa qualification légale d’enseignement. Pour les documents sans mention spécifique, il revient au centre de services scolaire de déterminer, à la suite de l’analyse du dossier, dans quelle discipline la personne peut enseigner.

Comment faire pour postuler?

Les candidats intéressés à faire le dépôt de leur candidature doivent obligatoirement créer leur dossier en ligne sur le module « Candidature » disponible ici. Il est important de remplir chacune des sections pour que votre candidature soit considérée. Un numéro de dossier (CXXXX) vous sera remis à la suite du dépôt de votre candidature. Ce numéro vous sera nécessaire pour accéder à votre demande d’emploi Internet afin de suivre l’évolution de votre dossier ou bien pour y apporter des mises à jour (disponibilités, changement d’adresse, etc.). Il est donc important de le conserver. Une fois que vous aurez déposé votre candidature en ligne, les responsables des ressources humaines procéderont à l’analyse de votre dossier selon les exigences requises (scolarité et nombre d’années d’expérience pertinente). Seules les personnes dont la candidature sera retenue pour la suite du processus recevront une communication officielle du Service des ressources humaines.

Quels sont les critères d’admissibilité à la suppléance?

Vous pourriez être appelé à faire de la suppléance occasionnelle lors de l’absence d’une enseignante ou d’un enseignant régulier ou à contrat. Tel que mentionné à l’article 23 de la Loi sur l’instruction publique, la qualification légale n’est pas obligatoire pour avoir accès à la suppléance occasionnelle. À cet effet, les critères d’admissibilité à la suppléance sont plus précisément énoncés à la section suivante. Il est à noter que la priorité d’embauche est accordée au personnel enseignant détenant une qualification légale. La réussite de l’examen de français, SEL ou CÉFRANC/TECFÉE, n’est pas obligatoire pour le personnel enseignant suppléant, mais représente un atout. Une évaluation comparative du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) est requise pour les diplômes complétés à l’extérieur du Canada. Le Centre de services scolaire de Laval se réserve le droit de modifier les critères d’admissibilité à la suppléance à tout moment.

Option 1

  • Être titulaire d’un brevet d’enseignement ou d’une qualification légale d’enseigner (dans la discipline demandée).
  • Avoir une preuve de réussite du test de français (SEL ou CÉFRANC/TECFÉE).

Option 2

Ces candidats sont susceptibles de se voir délivrer une autorisation provisoire d’enseigner.

  • Être inscrit(e) dans un programme de formation à l’enseignement général, et avoir complété au moins 9 crédits, dont au moins trois unités dans trois des cinq catégories de cours suivantes: psychopédagogie, la didactique d’une matière du Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire, la gestion de classe, le système scolaire du Québec ou l’intervention auprès des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. N.B. Exceptionnellement jusqu’au 30 juin 2022, l’autorisation provisoire d’enseigner en formation générale peut être délivrée à un candidat s’il a accumulé au moins 6 unités du programme de formation à l’enseignement général en lien avec sa formation disciplinaire auquel il est inscrit.
  • Être titulaire d’un baccalauréat.*
  • Avoir complété au moins 45 crédits au niveau universitaire en mathématique, études françaises, études anglaises, études hispaniques, éthique et culture religieuse, éducation physique, art dramatique, arts plastiques, musique, danse, science et technologie (physique, chimie, biologie) ou en univers social (géographie, histoire et éducation à la citoyenneté).
  • La personne devra fournir une preuve de réussite du test de français (SEL ou CÉFRANC/TECFÉE) avant la fin de ses études.

*Certaines exceptions s’appliquent. Consultez l’annexe I et IV du Règlement sur les autorisations d’enseigner.

Option 3

Ces candidats sont susceptibles de se voir délivrer une autorisation provisoire d’enseigner.

  • Être inscrit(e) dans un programme de formation à l’enseignement général, profil adaptation scolaire, et avoir complété au moins 9 crédits, dont au moins trois unités dans trois des cinq catégories de cours suivantes: la psychopédagogie, la didactique d’une matière du Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire, la gestion de classe, le système scolaire du Québec ou l’intervention auprès des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. N.B. Exceptionnellement jusqu’au 30 juin 2022, l’autorisation provisoire d’enseigner en formation générale peut être délivrée à un candidat s’il a accumulé au moins 6 unités du programme de formation à l’enseignement général en lien avec sa formation disciplinaire auquel il est inscrit.
  • Être titulaire d’un baccalauréat en psychologie, psychoéducation ou orthopédagogie.
  • La personne devra fournir une preuve de réussite du test de français (SEL ou CÉFRANC/TECFÉE) avant la fin de ses études.

Option 4

Les candidats ayant complété 91 à 120 crédits seront susceptibles de se voir délivrer une autorisation provisoire d’enseigner.

  • Être inscrit(e) à temps plein ou à temps partiel dans une université québécoise au baccalauréat en enseignement et avoir complété 6 crédits.
  • La personne devra fournir une preuve de réussite du test de français (SEL ou CÉFRANC/TECFÉE) avant la fin de ses études.

Option 5

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire dans un champ connexe combiné à une expérience en enseignement ou en animation de groupe.
  • Avoir de l’intérêt à s’engager dans un parcours qualifiant en enseignement.

Option 6

Pour le secteur primaire seulement.

  • Être titulaire du certificat en accompagnement à l’enseignement primaire de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Critères d’admissibilité à la suppléance | Préscolaire

Une autorisation provisoire de dispenser le service de l’éducation préscolaire peut être délivrée à la personne qui répond aux quatre critères suivants :

1. Être inscrit(e) dans un programme de formation en éducation préscolaire et primaire et avoir complété au moins 9 crédits dont:

✓3 crédits en psychopédagogie;

✓3 crédits en didactique d’une matière du Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire;

✓3 crédits en gestion de classe ou en intervention auprès des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

ET

2. Être titulaire d’un diplôme d’études collégiales en technique d’éducation à l’enfance ou d’une formation équivalente, soit :

✓Attestation d’études collégiales (AEC) en technique d’éducation à l’enfance d’un minimum de 1200 heures;

✓Attestation d’études collégiales (AEC) pour les éducateurs en service à l’enfance autochtone;

✓Diplôme d’études collégiales (DEC) en technique d’éducation spécialisée ou en technique de travail social, jumelé à l’une des deux formations suivantes :

2.1.Attestation d’études collégiales (AEC) en technique d’éducation à l’enfance d’un minimum de 1200 heures;

2.2.Certificat universitaire spécialisé en petite enfance qui inclut ou auquel s’ajoute des cours de niveau collégial ou universitaire portant sur la santé et sécurité de l’enfant ainsi que sur l’approche éducative réalisée dans un établissement d’enseignement reconnu par les autorités compétentes responsables du système éducatif concerné dans la province ou le territoire canadien.

✓Certificat universitaire spécialisé en petite enfance qui inclut ou auquel s’ajoute des cours de niveau collégial ou universitaire portant sur la santé et sécurité de l’enfant ainsi que sur l’approche éducative réalisée dans un établissement d’enseignement reconnu;

✓Baccalauréat comprenant un minimum de 30 crédits en petite enfance, en éducation préscolaire, en adaptation scolaire et sociale (orthopédagogie), en psychoéducation ou en psychologie, qui inclut ou auquel s’ajoute des cours de niveau collégial ou universitaire portant sur la santé et sécurité de l’enfant ainsi que sur l’approche éducative réalisée dans un établissement d’enseignement reconnu.

ET

3. Détenir une expérience de travail pertinente de 3000 heures comme éducateur(trice) ou comme enseignant(e) au service de l’éducation préscolaire.

ET

4. Détenir une promesse d’engagement d’un employeur attestant qu’il entend lui confier, dans l’année scolaire en cours, un emploi d’enseignant au préscolaire et que cet emploi ne peut être comblé par le titulaire d’une autorisation d’enseigner.

Est-ce que je serai convoqué en entrevue?

Depuis l’année scolaire 2019-2020, le Service des ressources humaines rencontre tous les candidats avant leur embauche au Centre de services scolaire de Laval. L’entrevue n’est pas déterminante pour l’accès à la liste de priorité. Il est donc inutile de communiquer avec le SRH concernant l’entrevue. Les enseignants dont la candidature aura été retenue seront contactés le moment venu.

Comment faire pour obtenir un premier contrat?

  • Être disponible pour la durée entière du contrat;
  • S’assurer que son dossier soit à jour (disponibilités, diplômes, relevés de notes, etc.).

Les contrats sont octroyés tout d’abord à des enseignants légalement qualifiés dans le champ ou la discipline visée. En cas de pénurie d’enseignants qualifiés, le Service des ressources humaines peut recruter des enseignants qualifiés dans un autre champ ou discipline ou des enseignants non légalement qualifiés, mais dont le profil répond aux besoins.

Quelle est la différence entre un remplacement déterminé et indéterminé?

Lorsqu’il est préalablement déterminé que la période d’absence de l’enseignant visé est supérieure à deux mois consécutifs, il s’agit dès lors d’un contrat.

Est-ce que les remplacements indéterminés comptent comme un contrat pour l’accès à la liste de priorité?

Un seul contrat émis dans le cadre d’un remplacement à durée indéterminée sera reconnu pour l’accès à la liste de priorité à la condition que la durée du remplacement soit égale ou supérieure à quatre mois, incluant la durée du retour progressif, s’il y a lieu. Les contrats reconnus aux fin d’admissibilité sont :

  • Avoir travaillé 66 jours ou plus, par année scolaire, d’une tâche annuelle à 100 %.

Comment faire pour accéder à la liste de priorité?

La liste de priorité d’emploi par champ ou discipline est mise à jour au 30 juin de chaque année. La liste est figée annuellement au 15 août. Le Centre de services scolaire de Laval ajoute, au bas de la liste de priorité, le nom des enseignantes et enseignants légalement qualifiés :

  • Qui ont enseigné sous contrat à temps partiel au secteur jeunes au centre de services scolaire au cours de 2 années scolaires, durant la période de l’année scolaire en cours et des 2 années scolaires qui précédent;

OU

  • Qui ont enseigné sous contrat à temps partiel au secteur jeunes au centre de services scolaire, durant l’année scolaire en cours, après avoir enseigné sous contrat à temps partiel au cours de 2 des 3 années scolaires précédentes.

Quel est le salaire offert pour la suppléance?

Le personnel suppléant est rémunéré à taux unique de suppléance (de 42,43$ à 212,15$) en fonction du temps de présence avec les élèves. Après 20 jours de remplacement continu, nous ne parlons pas encore de contrat, mais d’un ajustement de salaire. En effet, au lieu d’être rémunéré à un taux unique, l’enseignant est rémunéré en fonction de sa scolarité et son expérience (entre 42 431$ et 82 585$), et ce, de façon rétroactive au début de la suppléance. L’enseignant doit faire parvenir rapidement ses attestations de scolarité et d’expérience afin que son salaire puisse être évalué en conséquence. Le salaire est réparti sur les 200 jours du calendrier scolaire. Pendant l’accumulation de ces 20 jours, le suppléant occasionnel peut s’absenter 3 jours ou moins sans que cela ait pour effet d’interrompre cette accumulation. Après 3 jours ou plus d’absence, le suppléant occasionnel doit se requalifier.

Qu’est-ce qu’une tolérance d’engagement?

La tolérance d’engagement est une permission exceptionnelle par laquelle le ministère autorise un centre de services scolaire à engager une personne qui n’est pas titulaire d’une autorisation d’enseigner. Un employeur peut faire plusieurs demandes de tolérance d’engagement pour une même personne, pour un maximum de dix années scolaires. La tolérance d’engagement ne constitue pas une autorisation d’enseigner et ne qualifie pas légalement l’enseignant. De plus, elle est valide uniquement pour le centre de services scolaire qui a effectué le dépôt de la demande.

Suis-je admissible à une demande de tolérance?

Les conditions de délivrance d’une tolérance d’enseignement sont disponibles en annexe. Vous pouvez également consulter le règlement sur les autorisations d’enseigner de la Loi sur l’instruction publique en cliquant ici.

Comment obtenir une tolérance d’engagement?

Le Service des ressources humaines du centre de services scolaire procède à la demande de tolérance auprès du ministère. La demande est effectuée à l’obtention du premier contrat. L’enseignant devra préalablement avoir reçu une première évaluation positive de sa direction. Si vous êtes éligible à la tolérance d’engagement, le Service des ressources humaines communiquera avec vous au moment venu afin d’assurer la suite du processus.

Durée de la tolérance d’engagement

Nombre de tolérances d’engagement pour une même personneDurée de la tolérance d’engagement en termes d’année scolaire
1ère toléranceDeux années scolaires
2e toléranceDeux années scolaires
3e tolérance et +Une année scolaire


Conditions pour la délivrance d’une tolérance d’engagement1

Première tolérance d’engagementDeux années scolaires
Confirmation écrite de l’employeur attestant qu’après vérification aucune personne titulaire d’une autorisation d’enseigner n’est en mesure d’occuper le poste et engagement à informer le ministère de tout changement à cet effet pendant la durée pour laquelle la tolérance est délivrée. Démonstration par l’employeur que le candidat retenu détient un diplôme de 5e secondaire et une formation en études supérieures (complétée ou non).
Deuxième tolérance d’engagementDeux années scolaires
Confirmation écrite de l’employeur attestant qu’après vérification, aucune personne titulaire d’une autorisation d’enseigner n’est en mesure d’occuper le poste et engagement à informer le ministère de tout changement à cet effet pendant la durée pour laquelle la tolérance est délivrée. Démonstration par l’employeur que le candidat retenu détient un diplôme de 5e secondaire et une formation en études supérieures (complétée ou non).
À compter de la troisième tolérance d’engagementUne année scolaire
Confirmation écrite de l’employeur attestant qu’après vérification aucune personne titulaire d’une autorisation d’enseigner n’est en mesure d’occuper le poste. Démonstration par l’employeur que le candidat retenu détient un diplôme de 5e secondaire et une formation en études supérieures (complétée ou non). L’employeur doit se conformer à l’une des deux conditions suivantes :
– Fournir une preuve d’inscription à l’université ou un relevé de notes à jour du candidat démontrant que ce dernier poursuit un programme de formation à l’enseignement.
– Confirmer, par écrit, qu’il y a une problématique particulière dans une discipline ou dans sa région qui nuit au recrutement ou à la formation de candidats légalement qualifiés.

Limite de quatre tolérances d’engagement par candidat pour un même employeur, sauf dans les cas de problématiques régionales particulières, sans dépasser dix ans.
1 Ministère de l’Éducation du Québec, « Conditions et modalités pour la délivrance d’une tolérance d’engagement », 2019.

Autorisation provisoire d’enseigner

Qu’est-ce qu’une autorisation provisoire d’enseigner?

L’autorisation provisoire d’enseigner est délivrée à toute personne qui répond aux conditions suivantes :

Option 1

  • Détenir un baccalauréat (ou une formation équivalente) à l’exclusion d’un programme de formation à l’enseignement;
  • Avoir complété 45 unités de formation disciplinaire en lien avec le programme à enseigner;
  • Avoir reçu d’un employeur une promesse attestant qu’il entend lui confier, dans les 12 mois, une tâche d’enseignant à la formation générale des jeunes ou des adultes devant être comblée par le titulaire d’une autorisation provisoire d’enseigner;
  • Avoir accumulé au moins 9 unités en éducation dans un programme agréé en enseigne-ment (exceptionnellement, 6 unités autorisées jusqu’au 30 juin 2022).

Option 2

  • Détenir un baccalauréat en psychologie, en psychoéducation ou en orthopédagogie;
  • Avoir reçu d’un employeur une promesse attestant qu’il entend lui confier, dans les 12 mois, une tâche d’enseignant à la formation générale des jeunes ou des adultes devant être comblée par le titulaire d’une autorisation provisoire d’enseigner;
  • Avoir accumulé au moins 9 unités en éducation dans un programme agréé en enseignement.

Suis-je admissible à une demande d’autorisation provisoire?

Les critères d’admissibilité en lien avec les autorisations provisoires d’enseigner pour la formation générale et le préscolaire sont disponibles en consultant le règlement sur les autorisations d’enseigner de la Loi sur l’instruction publique en cliquant ici.

Comment demander ou renouveler une autorisation provisoire d’enseigner?

Responsabilités de l’enseignant

Demande en ligne

Le renouvellement de l’autorisation provisoire est la responsabilité de l’enseignant.

  1. Consulter le guide d’accompagnement pour la demande d’autorisation d’enseigner au Québec, disponible sur le site internet www.quebec.ca/devenirenseignant;
  2. Répondre au questionnaire d’admissibilité;
  3. Remplir le formulaire de demande d’autorisation provisoire vers lequel vous serez redirigez, en ligne.
  4. Remplir le formulaire de déclaration relative aux antécédents judiciaires, vers lequel vous serez redirigez en ligne.
  5. Cliquez sur « Transmettre » afin de faire parvenir les formulaires en ligne et imprimer une copie de chacun des formulaires transmis.
  6. Dans le cas d’une première demande, une section devra être complétée par l’employeur, soit la promesse d’engagement. Vous pouvez donc imprimer le formulaire et le transmettre à l’adresse [email protected]. Le Service des ressources humaines vous fera parvenir le formulaire une fois rempli. À noter que vous devez être à contrat afin que l’employeur puisse émettre une promesse d’engagement.
  7. Transmettre les formulaires par la poste, à la Direction de la formation et de la titularisation du personnel scolaire (DFTPS) du ministère de l’Éducation (MEQ). Vous devez y joindre une copie certifiée* des documents exigés sur le formulaire de demande d’autorisation provisoire.
  8. Vous devez transmettre une copie de la réponse du ministère au Service des ressources humaines à l’adresse [email protected].

Vous disposez d’un délai de 60 jours suivants la transmission des formulaires en ligne pour faire parvenir les documents par la poste.
Un dossier incomplet ou non conforme aura pour effet de retarder l’étude de votre dossier.

*Copie certifiée :

Il s’agit de la copie d’un document original sur laquelle figure, en guise de preuve de conformité, la signature originale d’un représentant légal du ministère, de l’organisme ou de l’établissement qui l’a délivré.
Le Service des ressources humaines peut procéder à l’assermentation de vos documents dans la mesure où vous ne pourriez obtenir des copies certifiées pour le dépôt de votre demande. Il est nécessaire de prendre rendez-vous en composant le 450 662-7000, poste 1124.

 

Demande papier

Le renouvellement de l’autorisation provisoire est la responsabilité de l’enseignant.

  1. Remplir le formulaire de demande ou de renouvellement d’une autorisation provisoire d’enseigner disponible sur le Bureau Virtuel.
  2. Remplir le formulaire Déclaration relative aux antécédents judiciaires, disponible sur le Bureau Virtuel.
  3. Transmettre les formulaires par la poste, à la Direction de la formation et de la titularisation du personnel scolaire (DFTPS) du ministère de l’Éducation du Québec (MEQ). Vous devez y joindre une copie certifiée* des documents exigés sur le formulaire de demande d’autorisation provisoire.

Vous devez transmettre une copie de la réponse du ministère au Service des ressources humaines à l’adresse [email protected].

* Copie certifiée:
Il s’agit de la copie d’un document original sur laquelle figure, en guise de preuve de conformité, la signature originale d’un représentant légal du ministère, de l’organisme ou de l’établissement qui l’a délivré.

Le Service des ressources humaines peut procéder à l’assermentation de vos documents dans la mesure où vous ne pourriez obtenir des copies certifiées pour le dépôt de votre demande.

Il est nécessaire de prendre rendez-vous en composant le 450 662-7000, poste 1124.


Responsabilités du Service des ressources humaines

 

  • Accompagner l’enseignant, au besoin, à travers le dépôt de sa demande
  • Recevoir la décision du MEQ (environ 12 semaines) par l’entremise de l’enseignant
  • Émettre le contrat en date d’acceptation de l’autorisation sans effet rétroactif. Si refus, maintenir le taux horaire ou le taux de la suppléance.
  • Effectuer le suivi auprès de la direction, des intervenants du Service des ressources humaines et de l’enseignant.

 

Coûts et modalités de paiement

L’autorisation provisoire d’enseigner est délivrée et renouvelée gratuitement.

Échéance et période de validité de l’autorisation provisoire

 

  • 2 ans pour la 1re demande
  • 2 ans pour les 1er et 2e renouvellements

 

Conditions du ministère de l’Éducation relatives au renouvellement

Le titulaire doit avoir accumulé, dans le cadre de son programme de formation en enseigne-ment, le nombre d’unités en éducation exigé pour son type d’autorisation provisoire :

  • 1er renouvellement : au moins 21 unités de formation en éducation du programme de formation à l’enseignement;
  • 2e renouvellement : au moins 33 unités de formation en éducation du même programme de formation à l’enseignement;
  • 3e renouvellement : au moins 51 unités de formation en éducation du même programme de formation à l’enseignement.


Questions?

Service des ressources humaines | Secteur Acquisition de talents
450 662-7000, poste 1124

Adresse de transmission des documents

Direction de la formation et de la titularisation du personnel scolaire
Ministère de l’Éducation du Québec
1035, rue de la Chevrotière, 28e étage
Québec (QC) G1R 5A5

Adresse courriel :
[email protected]

Guide d’accompagnement

https://prod.education.gouv.qc.ca/formulairewebj/rapports/Guide_utilisation_Demande_autorisation_enseigner.pdf

En savoir plus:
www.education.gouv.qc.ca/enseignants/enseigner-au-quebec/autorisations-denseigner

Haut de page

Inscrivez-vous à l'infolettre

Merci! Votre adresse courriel a bien été enregistrée

Oops! Une erreur est survenue, merci de réessayer plus tard

Vous êtes déjà inscris à l'infolettre.